urgent : enquête DHG

Mobilisons-nous pour mettre en place une DHG qui vise à faire réussir tous les élèves, demandons une DHG basée sur les besoins réels.

 Dans ce but et pour appuyer vos demandes en comité technique nous avons besoin des infos sur vos DHG. Il est très important que chaque équipe EPS nous renvoie le document rempli avec vos contradictions locales. Jouons en équipe, tous dans le même sens. Sans ces documents nous ne pourrons pas avoir une vision globale de l’EPS dans l’académie pour la défendre au mieux et pouvoir aussi dénoncer le double discours de Blanquer auprès des journalistes.

enquête DHG REP+

enquête DHG

Enquête à renvoyer à s3-rouen@snepfsu.net

 

  • Des élèves en plus, beaucoup de postes en moins !

Dans un contexte de 1880 suppressions d’emplois à l’échelle nationale, la Rectrice annonce 47 emplois supprimés, pour le périmètre de Rouen, malgré 949 élèves supplémentaires !

  • Mais la Rectrice ment sur les chiffres et garde l’équivalent de 124 emplois qu’elle refuse toujours de donner aux établissements sans donner aucune explication ! Sa seule réponse est « tous les moyens académiques ont vocation à être utilisés dans les établissements ». Il reste donc plus de 2000 heures postes qui restent en réserve pour la rentrée. Pour les établissement qui hésitent encore à demander de moyens pour la rentrée prochaine, il faut se dire qu’on est large !  Quand on sait que Blanquer vient de rendre plus de 230 millions d’euros non dépensés par l’éducation nationale, on commence à comprendre comment c’est possible. Pour plus de détails voir le communiqué de presse

 

De nombreux compléments de service sont créés par les chefs d’établissement, alors que les divisions apportent les heures. Les HSA ne peuvent pas remplacer les emplois : elles dégradent les conditions de travail des personnels, pèsent sur leur santé, réduisent le nombre d’adultes dans les établissements, génèrent des compléments de service inhumains et aboutissent à des aberrations pédagogiques préjudiciables pour nos élèves.On en arrive à un point de maltraitance institutionnelle : jusqu’où ira-t-elle ? Il est temps de se révolter !

  • Le SNEP appelle toute les équipes à refuser les HSA et demander leur transformation en heure poste (télécharger la lettre type)
  • Certains collègues ont obtenu par leur médecin un certificat attestant que état de santé ne leur permettait pas d’assumer des heures supplémentaires.  C’est un choix tout à fait raisonnable pour la santé de nombreux collègues proches du burn-out.
  • Certaines équipes ont fait aussi le choix de refuser certaines missions supplémentaires comme celles de professeur principal ou  de coordonnateur de cycle ou de niveau d’enseignement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *