Accès à la Hors Classe

Bilan CAPA du 30 aout 2018
Accès à la Hors Classe des professeurs d’EPS
Il y avait 158 promouvables pour l’année 2017-2018, répartis de la manière suivante pour les échelons 9, 10 et 11:

– 11 au 11ème échelon

– 85 au 10ème échelon

– 62 au 9ème échelon

La liste proposée par le rectorat comportait 27 places : 9 collègues au 11ème échelon, 18 collègues au 10ème échelon et 0 collègues au 9ème échelon.

Nous avons argumenté selon 2 points :

– l’application de la circulaire ministérielle qui donne pour consigne : « les personnels méritants les plus jeunes peuvent d’abord bénéficier d’un avancement plus rapide d’échelon avant de bénéficier d’un avancement de grade »,

– la mise en place du protocole PPCR : « tous les personnels parcourront une carrière normale sur au moins 2 grades ».

Suite à cette réunion, l’administration a entendu une partie de nos arguments et a fait 2 modifications: retrait de 2 collègues, un sur décision de Mr Kogut, un dans les plus jeunes au profit de l’intégration de 2 collègues au 10ème parmi les plus anciens.

Les avis cette année étaient contingentés et les chefs d’établissement n’ont pu mettre plus de 20% d’avis très satisfaisant par échelon et par corps ce qui leur a posé des problèmes .Ils le dénoncent en CAPA.

Le recteur a également respecté un contingentement des avis par échelon et par ancienneté dans les échelons. 10% d’avis excellent et 45% d’avis très satisfaisant.

Les critères de classement sont à barème égal, l’ancienneté dans le corps, l’ancienneté dans l’échelon , puis l’âge.


Déclaration liminaire : CAPA Classe Exceptionnelle Jeudi 30 aout 2018

Nous ne pouvons commencer cette CAPA sans dénoncer l’attaque frontale faite au paritarisme. En effet, dans le cadre du chantier sur le dialogue social qui doit définir un nouveau modèle de dialogue social dans la Fonction Publique, la suppression des compétences des CAP sur les actes en matière de mutation, de changement de position statutaire de l’agent, de promotions est belle et bien annoncée ! De plus, l’élargissement des CAP qui ne seraient plus par corps, mais par catégories ne permettra plus aux élus et à l’administration une gestion proche du terrain comme nous le faisons en EPS. A quoi vont donc servir les prochaines élections professionnelles, si le rôle des élus est réduit à enregistrer des résultats !

Nous dénonçons également les conditions scandaleuses de préparation, CAPA et GT reportés, documents non fournis dans les délais réglementaires. Le gouverne-ment souhaite supprimer le paritarisme, en voilà bien la preuve. Concernant la Classe Exceptionnelle 2018, le contingent total est de 27 pour 125 promouvables ; avec 4 promotions possibles pour 88 au vivier 2, et 23 pour 37 au vivier 1. Pour que la création du grade classe exceptionnelle puisse jouer pleine-ment son rôle de revalorisation des fins de carrière, la répartition des promotions entre les viviers 1 et 2 doit être revue de manière urgente. Ce déséquilibre est difficilement compréhensible pour les collègues qui n’ont pas accès à la promotion fonctionnelle. Ce nouveau grade et l’arrêté afférent continue de provoquer un émoi important chez les collègues et une mise en concurrence nuisible quant aux fonctions reconnues. En effet, la concurrence, la soi ‐ disant rémunération au mérite sont à l’exact opposé des coopérations et échanges indispensables à l’exercice du métier d’enseignant. Le ministre veut tenter de développer l’individualisation des salaires quand nous avons besoin dans tous les établissements de collectifs de travail solides. Pour des raisons d’équité, nous demandons que les fonctions suivantes soient reconnues avec celles qui le sont déjà dans l’arrêté (éducation prioritaire et DR/DD UNSS): exercice en EREA, adjoints de l’UNSS. Il conviendrait aussi dans le cadre de l’éducation prioritaire de prendre en compte les exercices avant 1990 pour les collègues les plus âgés. Pour les enseignants formateurs, il est difficilement compréhensible que l’arrêté ne fasse référence qu’au décret de 2015. En effet, nombre de formateurs ont exercé ces Fonctions antérieurement .Nous le voyons les sujets de mécontentement ne manquent pas et nous entendons bien faire changer les orientations destructrices du Gouvernement pour que la Fonction Publique et ses agents soient confortés pour la Pleine effectivité du Service Public sur tout le territoire.

 


Année 2017-18

La hors classe est garantie pour tous « tous les personnels parcourront une carrière normale sur au moins 2 grades ».
Elle sera accessible aux personnels ayant atteint le 9e échelon depuis 2 ans.

Le barème de passage à la Hors classe sera défini par des orientations nationales.

L’avancement est automatique, à rythme unique selon le tableau suivant :

deroulement_carriere_010917