COLLEGE

Compte rendu du CTSD Eure 17 Janvier 2019
Le CTSD de l’Eure a été marqué par l’évocation de nombreuses inquiétudes à l’échelle locale et nationale quant à la rentrée 2019. Avec un nombre d’élèves en progression dans le second degré (+ 38000 collégiens attendus selon Education.gouv.fr) et moins de postes d’enseignant (- 2450 postes dans le second degré public) , il y aura mécaniquement davantage d’élèves par classe et plus de classes par enseignant.

CR_CTSD27_janv19


Compte rendu du CTSD 76 du 17 janvier 2019

+302 élèves, – 32 postes

En cette nouvelle année 2019, nous changeons de DASEN mais pas de politique ! Dans les collèges de Seine Maritime, il y aura 302 élèves en plus à la rentrée prochaine mais 240 heures en moins globalement. Ce retrait d’heure va entrainer la suppression de 11,5 postes d’une part. Mais surtout l’administration a transformé 360 heures postes en heures supplémentaires, ce qui équivaut à 20 postes en moins dans les établissements. C’est un bien triste façon d’accompagner l’évolution démographique.

Cette politique aura des conséquences directes dans les collèges, augmentant les mesures de carte scolaire, accentuant encore les compléments de services, exacerbant la concurrence entre collègues sur l’utilisation des heures marges, augmentant le nombre d’élèves par classe.

Concernant les ULIS, nous avons une nouvelle fois dénoncé leur non-prise en compte dans les effectifs qui rend l’inclusion de plus en plus délicate. Et pour cette année, la DSDEN 76 montre son sens de l’accompagnement des élèves en situation de handicap en supprimant 3h de dotation pour toutes les ULIS-collège, économisant ainsi 159 heures sur le dos des élèves.

Les représentants des personnels ont voté sur cette préparation de rentrée 2019 dans les collèges 76. Pour :0 Contre :6 (FSU et CGT) Abstention : 4 (UNSA et FO)

Le SNEP-FSU refuse ces conséquences et continue de combattre ces réformes. Il revendique toujours une place plus importante pour l’EPS.

C’est pourquoi il appelle les collègues à être massivement en grève le jeudi 24 janvier et à participer aux assemblées générales pour discuter des modalités de la poursuite de l’action.

Vous trouverez dans les documents annexes les détails de vos DHG et la déclaration de la FSU au CTSD.

 


Le collège J. BREL entre dans la lutte de façon innovante :

Le témoignage à lire ci-dessous

résumé action

Compte rendu du CTSD 76 du 23 mars 2018
Triste bilan cette année encore pour l’éducation dans notre Académie. Malgré une augmentation de 200 élèves en seine Maritime, la dotation est de 104 heures d’enseignement en moins qui se traduit par 56 suppressions de postes, 29 créations, donc un total de 27 postes perdus dans le 76 toutes matières confondues.
En ce qui concerne l’EPS nous regrettons la perte de 3 postes dans le département ( 4 fermetures, 1 création ). Le nombre de Bloc de moyen provisoire est de 19, le nombre de complément de service est de 23.
Nous devons donc nous attendre à une nouvelle dégradation des conditions d’enseignement sur le terrain. Plus d’élèves par classe, plus d’heures supplémentaires imposées aux collègues, plus de compléments de service, c’est un refrain bien connu. De plus nous constatons cette année la multiplication de petits BMP de 3 ou 4 heures qui vont mobiliser beaucoup de TZR et à terme accroitre les difficultés de remplacement.
En séance, nous avons argumenté pour faire en sorte que personne ne se trouve à enseigner sur 3 établissements.
Dans ce rapport de force, nous tenons a rappeler que la pression exercée par les collègues dans leur établissement et le refus collectif des HSA est déterminant pour gagner la bataille des postes et permettre la création de postes au concours.

V Collangette

A lire également :  declaration_cstd_230318

 Compte rendu des CTSD 76 et 27

Pas de répit dans les collèges du 76
206 élèves en plus pour la rentrée 2018
104 heures en moins pour les DHG
Le pourcentage des HSA dans les dotations augmente, passant de 5,7 % à 5,99 %.

Pas de répit dans les collèges du 27
111 élèves en moins pour la rentrée 2018
22 postes supprimés en ETP
Le contexte des fermetures des collèges Neruda et PMF va lourdement peser sur la préparation de la rentrée 2018.
Les élus de la FSU ont donc encore dénoncé les fermetures de ces collèges, comme le non accompagnement des élèves sortant de ces établissements. Comment, en effet, parler d’accompagnement et de suivi des élèves quand les élèves de Neruda ou PMF passent de classes à 20/22 dans leurs classes d’origine à classes de 26/28 dans les collèges Paul Bert ou Montaigne?

Vous pouvez prendre connaissance de votre dotation dans le document ci-dessous pour le 76. et ci dessous pour le 27
La répartition va commencer, le mercato aussi.

N’oubliez pas de nous communiquer vos répartitions dans l’enquête DHG et de nous informer de vos lutte et actions à venir.
s3-rouen@snepfsu.net

 

Pour accéder au site du centre EPS et Société, cliquez sur l’image ci dessous :