Equipements

NATATION, avec le SNEP-FSU j’agis :

Suite aux résultats de l’enquête natation (voir le lien) lancée par l’Inspection Régionale EPS. Le SNEP a interpellé le Recteur sur le problème de la natation sur l’académie lors du CTA du 13/11/2018 :

  • 48% des élèves de l’académie ne savent pas nager à l’entrée en sixième, environ 20% à la sortie de la sixième et beaucoup trop sortent du système éducatif sans ce savoir fondamental définit comme une « priorité nationale » par le MEN. Le manque d’accès aux piscines et le manque d’enseignants pour s’occuper en petits groupes des non nageurs en sont les causes principales. Quelle politique volontariste allez-vous mettre en place vis à vis des collectivités territoriales pour remédier à ce problème ? Pouvez vous préciser aux chefs d’établissement que le dédoublement des groupes en natation est une priorité pour atteindre l’objectif fixé par l’institution dans ce domaine ?
  • On nous a répondu que le constat alarmant ne pouvait pas satisfaire le Rectorat. Des demandes vont être faites aux collectivités territoriales pour améliorer l’accès de tous les élèves aux piscines. Nous serons vigilant pour qu’une véritable politique volontariste soit menée sur l’accès aux piscines.
  • Sur le dédoublement des groupes avec des non nageurs, le Rectorat a refusé d’instituer une règle académique les rendant obligatoire. Si l’importance du savoir nager est reconnu, le choix du dédoublement doit être décidé dans le cadre de l’autonomie des établissements.
  • Le SNEP-FSU continue à oeuvrer pour des avancées sur l’apprentissage de la natation  et nous appelons l’ensemble des collègues de se saisir de cette question avec les motions ci-dessous.

J’agis avec le SNEP pour l’accès de tous aux piscines, je dépose une motion au CA de mon collège :

Article de presse : Paris Normandie : 23 sept 18

La nage en option à l’école L’apprentissage de la natation est une priorité affichée, mais un enfant sur deux entre en sixième sans savoir nager… Lire la suite

 LYCEES  : 

Le SNEP-FSU rencontre la Région Normandie le 10 décembre  : faites nous remonter vos demandes pour qu’on puisse les relayer !

Le SNEP-FSU continue son action pour améliorer les équipements sportifs pour l’EPS. A ce titre, nous serons reçu par Monsieur Deniaud, Vice président en charge de l’éducation.

Nous suivrons l’ensemble des constructions en cours sur l’académie et nous continuerons de demander des améliorations pour l’ensemble des établissements avec des installations intra-muros de qualité.

C’est le moment de nous faire remonter des problèmes d’installations sportives dans votre établissement au mail suivant :

s3-rouen@snepfsu.net

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Voir  les pages spéciales équipement du site national c ‘est ICI

Voir les pages spéciales SÉCURITÉ du site national, c’est ICI


Suite à l’effondrement d’une partie du toit, le gymnase de St Romain est fermé par arrêté.

Témoignage d’une journée extra-ordinaire de professeur d’EPS sans gymnase …

Lire le témoignage


Lettre ouverte à l’Inspection Régionale EPS : 14 mars 17

Et si on défendait l’EPS et les équipements ensemble ?
Notre combat est permanent sur l e dossier des équipements depuis de longues années. Au niveau national, le ministère a reconnu l’importance des installations sportives dans un guide qui préconise des installations de qualité pour l’EPS et qui valide le travail du SNEP – FSU dans ce domaine.
Téléchargeable sur eduscol : http://eduscol.education.fr/cid60620/acces – aux – equipements – sportifs.html
Dans l’académie, l e SNEP – FSU a par exemple obtenu la mise en place d’un « plan sport » qui aura permis la construction de 19 gymnases grand standard qui permettent d’améliorer les conditions de travail en lycée et en LP. Nous essayons d’étendre cette exigence partout et notamment aux collèges de l’académie.
Nous nous étonnons des prises de position s de l’ Inspection Régionale dans certaines réunions. Elles nous paraissent totalement à rebours de tout le travail entrepris pour améliorer la situation :
  Travailler à deux dans un gymnase de 40m par 20m ne poserait pas de problème à condition qu’il y ait des séparations visuelles.
  Il faudrait aussi tenir compte de nouveaux programmes collèges moins exigeants en termes d’installations.
Nous avons décidé de porter la controverse de façon transparente devant les collègues.
Nous voyons bien que toutes les raisons qui nous ont fait rejeter ces nouveaux programmes sont validées par les faits. Ils servent de prétextes à alléger les exigences de contenus et d’installations nécessaires. En effet il n’y a plus obligation d’avoir 8 groupements d’activités au collège mais seulement 4 champs d’apprentissage. De plus il est rappelé dans ces programmes que le projet pédagogique doit être adapté « aux capacités des matériels et équipements disponibles ».
Nous sommes bien sur un débat de fond. Faut – i l adapter nos exigences à l’existant ou être exigeant pour améliorer les conditions qui permettront la réussite de tous ?
Nous pensons qu’affirmer que nos programmes ne sont pas exigeants en terme d’installations sportives et que nous pouvons accepter des conditions de travail non optimales pourrait avoir des conséquences sur les futurs projets d’installations sportives construites par les collectivités territoriales.
Nous souhaiterions donc que notre inspection se prononce ouvertement sur ce point et que sa position aille dans le sens du progrès pour tous et que celle – ci soit au minimum le respect des recommandations contenues dans le guide du ministère.
Les co – secrétaires Académiques du SNEP – FSU