SPÉCIALE DHG 2022

L’académie de Normandie est une nouvelle fois sévèrement touchée par les suppressions d’emplois. Après la suppression de 150 emplois l’an dernier, ce sont de nouveau 54 emplois qui seront supprimés à la rentrée 2022 dans le second degré. Certes, la rentrée 2022 sera marquée par une diminution du nombre d’élèves accueillis, mais, au lieu de saisir l’opportunité de cette baisse démographique pour améliorer les conditions d’étude des élèves et de travail des enseignants, le choix est fait de restreindre encore les moyens. Les effectifs allégés par classe ou groupe dédoublés sont pourtant indispensables pour faire face aux retards dans les apprentissages et à l’augmentation des inégalités dues à deux années fortement perturbées par la crise sanitaire.

Et que dire de cet affichage des stagiaires à temps plein comme “moyens d’enseignement” ? Quel mépris une fois encore, à la fois pour les enseignant·e·s expérimenté·e·s qui se voient signifier que leur expérience ne vaut pas grand-chose, et pour les stagiaires, jeté·e·s dans le grand bain avec un ersatz de formation et contraint d’assumer un temps plein sans avoir la possibilité de rentrer dans le métier “en douceur” ! De plus les 196 postes « gelés » dans les établissements pour pouvoir les accueillir ces stagiaires à temps va entrainer une quasi « année blanche » pour les mutations, remettant fortement en cause le droit à la mobilité des enseignants.

Vous trouverez ci dessous les différents chiffres donnés par le Rectorat :

Prévision évolution élèves

Tableau moyens académiques (créations suppressions d’emplois)

DHG par LGT

DHG par LP

DHG Collèges 27

DHG Collèges 76

Vous trouverez ci-dessous un lien vers le KIT DHG avec des lettres types au parents d’élèves, des motions au CA, les textes sur la coordination EPS, etc …